Énoncé de principes

Politique rédactionnelle

Recherche comptable contemporaine (RCC) est la principale publication de recherche de l’Association canadienne des professeurs de comptabilité. Elle diffuse des travaux de recherche d’avant-garde favorisant dans la collectivité une meilleure compréhension de tous les aspects du rôle de la comptabilité au sein des organisations, des marchés ou de la société. D’origine canadienne et de portée mondiale, RCC vise à refléter la diversité intellectuelle de la recherche comptable sur la scène mondiale. C’est pourquoi RCC accepte les travaux intéressants et rigoureux sur le plan conceptuel qui sont susceptibles d’enrichir les connaissances en comptabilité, quels que soient le domaine de la comptabilité abordé, la méthode appropriée utilisée, et la discipline ou la tradition de recherche sous-jacente. 

Processus de rédaction de RCC et processus de révision par les pairs des articles soumis

Les articles soumis à RCC peuvent être rédigés en anglais ou en français.

C’est à la rédactrice en chef qu’incombe la responsabilité ultime de la qualité de la publication. La rédactrice en chef évalue chaque manuscrit qui lui est soumis afin de déterminer si le sujet traité s’inscrit dans les objectifs et la portée de RCC et si la probabilité de succès est suffisamment élevée pour justifier que l’analyse soit poussée plus loin. Dans la négative, le document est rendu aux auteurs sans autre forme d’examen. Si l’article justifie une analyse plus poussée, la rédactrice en chef le confie à un rédacteur possédant les compétences pertinentes. La collaboration de rédacteurs spéciaux, choisis parmi les rédacteurs conseils et les membres du comité de rédaction, peut être sollicitée à l’occasion.

Le rédacteur à qui a été confiée la révision d’un manuscrit donné assume la responsabilité de l’entièreté du processus de rédaction et du processus d’examen par des pairs, sous la surveillance de la rédactrice en chef. RCC met tout en œuvre pour assurer aux auteurs un processus de révision équitable, constructif, compétent et rapide. Le rédacteur remet habituellement l’article à deux réviseurs qui rendent des rapports d’évaluation  accompagnés de leurs recommandations. RCC déconseille aux réviseurs de tenter de déterminer l’identité des auteurs et les enjoint de divulguer toute possibilité connue de conflit d’intérêts. Le rédacteur décide du sort de l’article, en s’appuyant sur les rapports d’évaluation, et communique avec l’auteur ou les auteurs. La rédactrice en chef passe en revue toutes les décisions d’acceptation d’articles pour publication.

Appels

Tous les appels sont acheminés à la rédactrice en chef. Le dépôt d’un appel exige l’acquittement de nouveaux frais de soumission non remboursables. Aucun appel ne peut être déposé avant que ne se soit écoulé un mois depuis la décision, et tous les appels doivent être produits dans les six mois suivant la décision. L’auteur doit produire une lettre expliquant les fondements de son appel — qui doit, en général, être motivé par une erreur et non par une divergence d’opinion. La rédactrice en chef réfère l’appel à un juge, normalement un rédacteur conseil. Le juge a accès à tous les articles soumis, aux révisions et à la correspondance relative au manuscrit, et il peut communiquer avec toutes les parties en cause (auteurs, réviseurs et rédacteur). Le juge décide s’il convient d’enclencher de nouveau le processus d’examen et, dans l’affirmative, s’il convient d’en confier la responsabilité au même rédacteur. La décision du juge est sans appel.

 

Professor Patricia C. O'Brien, Editor-in-Chief
Recherche comptable contemporaine

Vous pouvez faire parvenir vos demandes de renseignements par courriel à l'équipe de rédaction

.